Net ralentissement des prix de l’immobilier à Lisbonne : est-ce le moment de vendre ?

Après l'euphorie de ces dernières années, la hausse des prix de l’immobilier au Portugal est en baisse et se stabilise. Les investissements sur le marché résidentiel commencent à « perdre de la vitesse » à un moment où la demande devient plus faible et montre des signes de ralentissement. Le manque d’offres continue de peser sur les prix, mais moins qu'avant, en raison également de la tendance à la hausse de l'offre pour les nouvelles constructions. Avec ce changement de cycle en vue, est-il temps de penser à vendre votre bien immobilier au Portugal ?

Article traduit du site Idealista.pt

L’étude montre un net ralentissement des prix de l’immobilier à Lisbonne

L’étude montre un net ralentissement des prix de l’immobilier à Lisbonne

Les prix de l’immobilier portugais se stabilisent. Telle est la conclusion de l’enquête RICS / CI sur le marché de l’immobilier portugais réalisée par Confidencial Imobiliário et RICS auprès de quelque 150 professionnels de l’immobilier. Les résultats montrent que le marché résidentiel est non seulement en train de se refroidir, mais "il continue de perdre de la dynamique, enregistrant en avril un ralentissement de la demande et des ventes", indique le communiqué. "Malgré le manque d'offre, pour exercer une certaine pression sur les prix, ces derniers commencent à montrer des signes de stabilisation ".

En ce qui concerne la demande, l’enquête parie en avril fait apparaître une baisse des demandes de renseignements des clients potentiels – 7% de baisse du nombre des nouvelles consultations et c’est déjà le septième mois négatif consécutif. "Les ventes conclues ont également chuté pour le deuxième mois consécutif au niveau national, présentant une tendance à la baisse à Lisbonne et en Algarve, mais ventilées au niveau régional et restant stables à Porto", précise le communiqué.

Est-ce le moment de vendre votre bien immobilier au Portugal ?

Est-ce le moment de vendre votre bien immobilier au Portugal ?

Le manque d’offre ne pousse plus les prix à la hausse

 

Bien que l'offre ait encore diminué en avril (l'indicateur a atteint son plus bas niveau depuis décembre dernier), "la croissance des prix a continué de ralentir au niveau national", ce qui se traduit par la "croissance la plus modeste des quatre dernières années". Sur le plan régional, les répondants à l’enquête ont signalé une stabilisation des prix à Lisbonne et en Algarve, bien qu’à Porto ils aient continué à afficher une croissance solide.

"Bien que la croissance de l'économie portugaise ait pris un nouvel élan au cours des premiers mois de 2019, le marché du logement semble perdre de sa dynamique", a déclaré Simon Rubinsohn, économiste en chef de RICS, ajoutant que "la capacité financière d'accès au logement peut se faire sentir sur la demande".

Ricardo Guimarães, directeur de Confidencial Imobiliário, souligne que "les vendeurs révisent leurs attentes à la baisse, certains abaissant déjà les prix demandés par leurs propriétés" et "malgré la diminution des nouveaux prêts accordés, les restrictions d'accès au crédit limitent la demande potentielle ".

 

Et il suffit de regarder le nombre de prêts au logement depuis l’entrée en vigueur des recommandations de la Banque du Portugal (BDP) - qui voulait freiner les prêts à l’achat de logements - pour confirmer ce scénario. Entre juillet 2018 et mars 2019, le pourcentage de prêts présentant le profil de risque le plus élevé a été réduit de 35% à 9%, ce qui peut avoir une incidence sur la hausse des prix de l'immobilier.

Les changements dans l’attribution des prêts immobilier à jouer dans la stabilisation des prix

Les changements dans l’attribution des prêts immobilier à jouer dans la stabilisation des prix

Est-ce le moment de vendre votre maison au Portugal ?

 

Le marché immobilier portugais est peut-être en train de se refroidir mais pour le moment il est encore chaud. Un scénario qui pose une question aux propriétaires : serait-t-il temps de vendre son bien immobilier et saisir l'occasion de faire une bonne affaire?

 

Paulo Morgado, administrateur d'ERA Portugal, a déclaré que "la vente d'un logement peut toujours signifier une bonne stratégie d'investissement, car elle est effectuée après pondération et analyse du marché immobilier". L’expert a expliqué à Dinheiro Vivo qu’il était important que les propriétaires tablent sur une vente avec l’assurance que le marché ralentirait.

Un avis partagé par Ricardo Sousa, PDG de Century 21 Portugal, pour qui le boom du marché immobilier portugais ne devrait pas influencer la décision. "Vendre cher et acheter à bas prix est le rêve de tous les consommateurs, mais cela ne peut être réalisé que par ceux qui ont le temps d'attendre pour vendre - en maximisant la valeur de la vente - et qui ont une maison pour y vivre jusqu'à en trouver une autre", a déclaré le responsable.

 

Les agences immobilières estiment qu’il est très important d’examiner les options et d’évaluer correctement les risques de chaque transaction, ce qui décourage totalement les décisions hâtives du simple fait que le marché est "chaud" et sur le point d’entrer dans un nouveau cycle. Pour Remax, "la décision d’achat / de vente ne devrait pas être prise à la légère uniquement par l’influence de la conjoncture, mais essentiellement par les bénéfices futurs attendus et prospectifs".

 

Après la hausse de ces dernières années, Lisbonne voit ses prix se stabiliser voir baisser

Après la hausse de ces dernières années, Lisbonne voit ses prix se stabiliser voir baisser

L’impôt sur les plus-values immobilières pèse sur la décision

 

Les plus-values immobilières c’est-à-dire le profit éventuel soumis à un impôt IRS de 50%, constituent l’un des facteurs les plus importants, auxquels les responsables ont fait référence. Cela signifie que, après déduction de la valeur de l'achat de la maison et des dépenses, une réduction de 50% du bénéfice sera toujours appliquée.

 

Et il n’y a que deux façons d’échapper à cette lourde facture : avoir acheté une maison avant 1989 ou utiliser le bénéfice sur les plus-values pour acheter une autre maison dans les 36 mois - ce qui pourrait finir par "ronger" la marge car les prix, bien que sur une trajectoire à la baisse, restent élevés.

Article traduit du site Idealista.pt

Découvrez la bibliothèque de Lisbob !


LisBob est l’assistant des expatriés au Portugal : découvrez comment il peut vous aider !