5 erreurs à éviter si vous travaillez en tant que freelance au Portugal

Partir vivre au Portugal et y travailler en tant qu’auto-entrepreneur est une aventure intensément passionnante. Tous les jours de nouvelles opportunités, idées mais aussi des challenges se présentent aux expatriés qui se laissent tenter par l’aventure freelance au Portugal. L’un des défis le plus important en tant qu’expatrié au Portugal est bien sûr la langue. Lorsqu’il s’agit de sujets importants comme votre carrière en tant que freelance il est essentiel d’éviter certaines erreurs qui peuvent parfois coûter très cher. Afin que votre « portuguese dream » ne se termine pas plus tôt que prévu, Bob a réuni pour vous les 5 erreurs à éviter en tant que travailleur indépendant au Portugal. Avec ces conseils aucun doute que vous aurez déjà moins de (mauvaises) surprises et vous pourrez vous focaliser sur votre succès. 

erreurs-freelance-auto-entrepreneur-portugal

Voici donc les 5 erreurs à ne pas commettre en tant que travailleur indépendant au Portugal :

1. Ne pas se renseigner sur l’exemption de TVA

Le fait d'être un travailleur indépendant ne vous dédouane pas de facturer de la TVA à vos clients, bien au contraire ! L'une des principales obligations est précisément la collecte de la TVA auprès des entreprises pour lesquelles vous fournissez vos services et produits. Cependant, il y a quelques exceptions.

 

Un travailleur indépendant est exonéré de la TVA s'il a réalisé un chiffre d'affaires de 10 000 euros ou moins l'année précédente. Attention lorsque vous vous déclarer en tant qu’auto-entrepreneur il vous sera demandé votre chiffre d’affaire prévisionnel pour la 1èreannée : ce montant est à proratiser. Si vous commencez le 1erjuillet alors il faudra indiquer un chiffre d’affaire de prévisionnel de 5 000 euros pour ne pas dépasser la limite et ainsi rester dans les clous pour l’exemption de TVA. 

 

2. Ne pas émettre (correctement) les recibos verdes

Une des erreurs les plus fréquentes est le fait de mal remplir et émettre les recibos verdes. Les travailleurs indépendants sont exonérés de la TVA lorsqu'ils remplissent le recibo verde. Ils doivent cependant indiquer l'article du code TVA faisant référence à leur exemption. Le non-respect de ce point est fréquent et peut entraîner des amendes. En plus de l'exemption de recouvrement prévue à l'article 53, il peut également y avoir une exemption pour les travailleurs dont la profession les exonère intégralement, comme les médecins ou les infirmiers. Il est donc important de connaître les conditions d’exemption pour votre profession.

 

3. Manque d'informations sur l’échelon de sécurité sociale

C’est le point sur lequel vous pouvez gagner un peu plus d’argent, sans travailler plus. La plupart des travailleurs indépendants au Portugal travaillant avec les recibos verdes ne sont pas bien informés sur ce sujet.  En effet il est possible pour tous les auto-entrepreneurs de demander à la sécurité sociale une réduction de leur échelon. Cela signifie simplement qu'ils peuvent demander à réduire l'assiette de l'impôt de base, ce qui réduit la cotisation qu’ils devront verser à la sécurité sociale. Sur 12 mois les sommes ainsi économisées peuvent s’avérer très intéressantes et peuvent payer quelques factures.

 

4. Enregistrer et conserver les factures de dépenses tout au long de l'année inutilement

Lorsqu’on est freelance notre temps est précieux et le temps c’est de l’argent. Beaucoup de travailleurs indépendants au Portugal qui ont choisi le régime simplifié collectent des factures tout au long de l'année. Elles sont liées à leur activité et pensent qu’elles peuvent être déduites dans la déclaration IRS. Grave erreur car il faut savoir que seuls les travailleurs indépendants soumis au système de comptabilité organisée peuvent déduire des dépenses en raison de leur activité. Faites donc attention de ne pas perdre du temps inutilement. 

 

5. Ne pas envoyer la déclaration périodique de TVA

Cette erreur est celle qui peut coûter le plus cher. Même si vous n'avez pas émis de recibo verde vous devez envoyer la déclaration périodique de TVA. C’est ce qui permet à l'administration fiscale d'être informée des montants facturés aux clients dans la fourniture de services. Même si vous ne transmettez pas de reçus et tant que vous maintenez l'activité ouverte vous devez continuer à soumettre la déclaration de TVA périodique. Bob insiste bien sur ce point car les amendes pour non déclaration de TVA peuvent être très élevées et peuvent tout simplement signifier la fin de votre activité.

En évitant ces 5 erreurs vous aurez déjà fait un grand pas vers le succès. Bob vous rappelle qu’il peut prendre en charge vos démarches pour devenir freelance au Portugal et vous référencer sur son site. Contactez-le !


 Le guide ultime pour devenir freelance au Portugal . 83 pages pour connaître l'essentiel.

Le guide ultime pour devenir freelance au Portugal . 83 pages pour connaître l'essentiel.


Bob est l'assistant des expatriés au Portugal.

Inscrivez-vous : c'est gratuit !

bob-expats-portugal-vivre-lisbonne.png