Novo Banco perd encore 1,4 milliards d’euros et ce sont tous les contribuables au Portugal qui vont payer : 140 € par habitant

Novo Banco est la « nouvelle banque », nom donné à la suite de la faillite de la BES, Banco Esperito Santo il y a quelques années et qui continue à plomber les comptes du Portugal et des portugais. En effet la BES n’existe plus depuis 2014 mais sa « nouvelle banque » vient des pertes de 1,4 milliards d’euros et en appelle au Fonds de résolution au titre du mécanisme de fonds propres. Plus de la moitié de ce montant résulte de pertes enregistrées dans des actifs problématiques hérités de la BES, et plus de 350 millions d'euros sont dus aux exigences réglementaires. Mais quand Novo Banco perd de l’argent, ce sont tous les contribuables portugais qui passent à la caisse. En effet le Fond de résolution est un fond alimenté par l’argent public. Au total, chaque contribuable portugais cotisera 140 € pour sauver une nouvelle fois la Novo Banco. Comment vont être impactés les finances du Portugal ? Lisbob, l’assistant des expatriés au Portugal, vous dit tout sur cette nouvelle perte de Novo Banco.

Même si vous n’êtes pas client de Novo Banco, vous devrez cotiser pour éponger les pertes

Même si vous n’êtes pas client de Novo Banco, vous devrez cotiser pour éponger les pertes

1,4 milliards d’euros de pertes en 2018

 

En 2018, l'établissement Novo Banco a enregistré une perte consolidée de 1,413 milliards d'euros, en baisse de 38,5% par rapport à l'année précédente. Cependant, en excluant les actifs toxiques, la « nouvelle banque » présente pour la première fois un résultat positif avant impôts, bien qu’il reste un solde de 2,2 millions d’euros en 2018. Ce résultat « positif » cache une bien mauvaise nouvelle pour les finances du Portugal. 

 

Voici les résultats trimestriels de Novo Banco ces dernières : dans le rouge presque tout le temps !

Screenshot 2019-03-02 at 07.23.58.png

En effet, Novo Banco va demander l’activation du Fonds de Résolution afin d’obtenir un apport de 1,149 milliards d’euros. Cet argent provient des contributions publiques et ce sont donc tous les contribuables au Portugal qui vont « cotiser » pour renflouer les caisses de la nouvelle banque. Au total, chaque contribuable portugais cotisera 140 € pour sauver une nouvelle fois la Novo Banco, même s’il n’est pas client de la Novo Banco car le Fonds de Résolution est financé avec de l’argent public, soit l’argent de tous les contribuables.

Les agences Novo Banco disparaissent un peu partout au Portugal, mais pas les pertes

Les agences Novo Banco disparaissent un peu partout au Portugal, mais pas les pertes

1% de PIB pour la banque soit 140 € par personne

 

Encore une fois, Novo Banco plombe les comptes publics avec une nouvelle perte. Si ces montants peuvent paraître faibles par rapport à ce que l’on peut entendre dans d’autres pays, il faut le mettre en perspective avec la dimension du Portugal et de son économie. Ainsi cette nouvelle perte de Novo Banco coutera 1% du PIB du Portugal, qui n’en fini plus de dégringoler dans le classement européen.

 

Pour rappel, le Portugal est souvent acclamé pour sa « croissance » magique et son redressement économique miraculeux digne d’une excursion à Fatima, et ce en ayant fait le contraire que la Grèce et en refusant l’austérité et les diktats de la Troïka. La vérité est toute autre avec des salaires qui n’augmentent pas ou très peu, des biens de consommation courante au même prix qu’en France, et un PIB qui végète depuis 2010, rattrapé par la Roumanie ou la Lettonie.

 

Le PIB du Portugal ne montre pas de croissance magique ou d’économie miraculeuse

Le PIB du Portugal ne montre pas de croissance magique ou d’économie miraculeuse

Cette nouvelle perte de 1,4 milliards d’euros de la part de Novo Banco va couter 140 € par habitant au Portugal, et la « nouvelle banque » ne sait pas quand ses comptes reviendront au vert. En effet avec 10 millions d’habitants le calcul est simple, mais cela sera “indolore” pour les personnes habitant au Portugal car cela sera payé directement avec les impôts collectés. Autant dire que le passage à la caisse des contribuables portugais pour sauver la « nouvelle banque » ne sont pas terminés. Selon les chiffres officiels le Portugal bénéficie d’une croissance économique, mais il est normal de se demander si ce sont les portugais qui en bénéficient.

 

Découvrez la bibliothèque de Lisbob : des guides dédiés au Portugal

bibliotheque lisbob banniere.jpg

Lisbob est l’assistant des expatriés au Portugal : découvrez comment il peut vous aider !