Les plages de Costa da Caparica seront fermées au mois d’août à tour de rôle

Les belles plages de Costa da Caparica fermeront au mois d'août, à raison de tranches de 5 jours pour chaque plage. La cause de cette fermeture est la nécessité de restaurer les niveaux de sable qui sont devenus trop bas. Une opération qui avait été annoncée pour le mois de mai, mais dont les travaux de remblaiement n’avaient pas encore commencé en raison de l’absence de visa de la Cour des comptes portugaise – et qui n’est pas encore arrivée. Les autorités disent que l’opération de remplacement du sable des plages de Costa da Caparica ne peut pas se faire à un autre moment de l’année. Les concessionnaires des plages, outrés par la décision de fermer les bars et restaurants en plein mois d’août, sont en conflict avec la municipalité de Costa da Caparica. Cette opération de 6,3 millions (financés par les fonds européens), ouvre une polémique estivale. Lisbob, l’assistant des expatriés au Portugal, vous dit tout sur la fermeture polémique des plages de Costa da Caparica en plein mois d’août.

Les plages de Costa da Caparica seront fermées au mois d’août : est-ce le meilleur moment ?

Les plages de Costa da Caparica seront fermées au mois d’août : est-ce le meilleur moment ?

Une opération de remblaiement qui nécessiterait des conditions très particulières

 

Selon le conseil paroissial de Caparica, l’opération de remblaiement des plages ne peut être effectué qu'à cette période de l'année, car le pompage de sable sur la terre nécessite une ondulation inférieure à deux mètres. Rentrerait aussi en ligne de compte les coefficients des marées, la phase de la lune et la direction du vent !

Rassurez-vous, toutes les plages de Costa da Caparica ne seront pas fermées en même temps. Il est prévu que les plages de Saúde e Nova fermeront pour la baignade, suivies de la plage de Tarquínio-Paraíso, entre le 19 et le 24 août. Cependant, les plages de Caparica sont souvent bondées de monde et le retrait de certaines plages, allant ce Cova do Vapor jusqu’au sud de Costa da Caparica, va forcément entrainer des bouchons dans les plages restantes.

Un budget de 6,3 millions d’euros financé par les fonds européens, des commerçants en colère

 

Approuvée à 6,3 millions d’euros et financée par des fonds communautaires, l’opération est contestée par l’association Beach Front Urban de Costa da Caparica, qui s’inscrit contre ce calendrier qu’elle juge complètement irresponsable.

bannière articles.png

"Une très mauvaise période a été choisie pour ces travaux. Dans notre cas, nous devons tout démonter et enlever de la plage de Tarquínio-Paraiso le 18 août. Qu’allons-nous faire ? Nous ne payons pas les employés pendant ce temps ? Ne pourraient-ils pas le faire à un autre moment ?" demande le propriétaire du Paraíso, Acácio Bernardo, qui est également à la tête de cette association, citée par Diário de Notícias.

 

1 million de mètres cubes déplacés de l’estuaire du Tage

 

Le maire de Caparica assure que le calendrier de l'intervention - qui "transportera" un million de mètres cubes de sable du chenal sud, à l'embouchure de l'estuaire du Tage, jusqu'aux plages, selon les besoins de chacun, n'est pas encore décidé. On peut se demander alors pourquoi annoncer cela en plein mois d’Août.

 

La date limite pour achever ce transfert de sable et le remplissage des plages est d'environ 30 jours, mais peut atteindre 45 jours, comme le président du conseil d'administration le prévoit. "Les plages de Costa da Caparica seront fermées une semaine chacune et les travaux dureront au total un mois, un mois et demi, mais ils sont nécessaires. Il est urgent de le faire car nous ne pouvons pas exposer la ville en hiver, comme elle l'a fait en 2014 (NDLR : la tempête Christian avait pratiquement détruit les remparts de la ville)", dit José Ricardo Martins, maire de Costa da Caparica.

 

Le projet de remblaiement des plages de Costa da Caparica coutera 6,3 millions d’euros

Le projet de remblaiement des plages de Costa da Caparica coutera 6,3 millions d’euros

"Il s'agit d'une opération urgente de protection de la ville, puisque nous sommes aux mêmes niveaux de sable qu’en 2014. L'idéal serait de le faire tous les trois ans, le dernier ayant eu lieu en 2014. Néanmoins le ministre de l'Environnement doit veiller à ce que les fonds communautaires européens, qui ne sont disponibles pour ces interventions qu’une fois tous les dix ans, puissent ne pas être dillapidés", a-t-il déclaré.

Découvrez la bibliothèque de LisBob !


LisBob est l’assistant des expatriés au Portugal : découvrez comment il peut vous aider !