500.000 expats au Portugal : découvrez le top 10 des communautés étrangères au Portugal

Le Portugal attire de plus en plus d’étrangers à vivre sur ses terres, et ils sont désormais près d’un demi million à vivre au Portugal. Le Brésil continue de dominer le top 3 des nationalités qui comptent le plus d'immigrés au Portugal, suivi du Cap-Vert, qui occupait déjà la deuxième position. Le changement sur le podium a lieu avec les citoyens roumains qui ont atteint la troisième place. La sécurité et les avantages fiscaux, en revanche, attirent de plus en plus de citoyens européens sur le territoire portugais, en particulier en France et en Italie. Quel est le top 10 des communautés étrangères au Portugal ? Quelle est l’évolution comparée á l’année dernière ? Lisbob, l’assistant des expats au Portugal, vous dit tout.

Découvrez le top 10 des communautés étrangères au Portugal

Découvrez le top 10 des communautés étrangères au Portugal

Le Brésil toujours au top

 

En 2018, le nombre de citoyens étrangers résidant au Portugal a augmenté de 13,9% pour atteindre plus de 480.300 personnes. C'est le chiffre le plus élevé jamais enregistré par le Service des Étrangers et des Frontières (SEF), selon le rapport sur l'immigration et l'asile aux frontières 2018 (RIFA) publié vendredi.

 

La plupart préfèrent encore la côte Atlantique du pays, en particulier les districts de Lisbonne, Faro et Setúbal, où sont enregistrés respectivement 213.065, 77.489 et 40.209 ressortissants étrangers.

 

Nombre d’étrangers vivant au Portugal

Nombre d’étrangers vivant au Portugal

Le Brésil continue de dominer le top 3 des nationalités avec plus d'immigrés au Portugal, avec 105.423 citoyens, ce qui équivaut à une croissance de 21,9% par rapport à l'année précédente. Le Cap-Vert, qui occupe déjà la deuxième place avec 34.663 citoyens, enregistre une augmentation de 7,2%. Il y à un changement à noter sur le podium à la troisième place avec les citoyens roumains résidant au Portugal, dépassant cette année les citoyens ukrainiens : 30.908 (6,4%) contre 29.218 (6,1%).

 

On notera également la présence accrue de résidents britanniques, chinois, français et italiens. Pour l’Italie, le nombre de résidents étrangers a augmenté de 35,9%, avec une hausse de deux places dans le classement, tandis que la France a affiché une croissance de 29,1% et gagne une position.

Il existe des incitations pour faire venir les étrangers à vivre au Portugal

Il existe des incitations pour faire venir les étrangers à vivre au Portugal

La sécurité et les avantages fiscaux attirent les Européens

 

Dans son document, la SEF souligne "l'impact particulier des facteurs d'attractivité déjà soulignés les années précédentes par des ressortissants étrangers des pays de l'Union européenne, tels que la perception du Portugal en tant que pays sûr, ainsi que les avantages fiscaux découlant du régime des résident non-habituels".

 

Pour les citoyens du Royaume-Uni, qui ont augmenté de 5,5% à 26.445 au Portugal l'année dernière, le rapport souligne les conséquences de la sortie de l'Union européenne, le Brexit.

 

Les citoyens africains de l’Angola et de la Guinée-Bissau font également partie des 10 nationalités étrangères avec plus de citoyens vivant au Portugal avec 18.382 (3,2%) et 16.186 (3,4%).

Voici le top 10 des communautés étrangères au Portugal :

  • Brasil (105.423)

  • Cabo Verde (34.663)

  • Roménia (30.908)

  • Ucrânia (29.218)

  • Reino Unido (26.445)

  • China (25.357)

  • França (19.771)

  • Itália (18.862)

  • Angola (18.382)

  • Guiné-Bissau (16.186)


Plus de 41.000 demandes de nationalité portugaise

 

Selon le rapport, les demandes d'asile à destination du Portugal ont diminué de 27% par rapport à l'année précédente, totalisant 1.272, alors que plus de 41.000 citoyens étrangers ont demandé la nationalité portugaise, ce qui correspond à une croissance de 11%.

 

Toutefois, seules 32.414 demandes de citoyenneté portugaise ont été positives, a précisé RIFA, ajoutant que la majorité d'entre elles étaient des citoyens brésiliens, israéliens, cap-verdiens et angolais.


"Cette forte augmentation du nombre de revendications de nationalité est intrinsèquement liée à la modification de la loi sur la nationalité, dans la mesure où elle permet l'extension de l'accès à la nationalité d'origine et la naturalisation des personnes nées sur le territoire portugais ", explique le rapport.

 

Au total, le SEF a identifié 1.839 ressortissants étrangers en situation illégale. La plupart d'entre eux venaient du Brésil (776), de l'Inde (182) et du Népal (156) et ont été principalement détectés dans des activités agricoles, des restaurants et des établissements de divertissement nocturne.



Découvrez la bibliothèque de Lisbob !


demander service.png

LisBob est l’assistant des expatriés au Portugal : découvrez comment il peut vous aider !