Interview exclusive d'Artur Bordalo pour son exposition "Accord de Paris" à la Galerie Mathgoth

La scène artistique portugaise est riche en personnages atypiques et Bordalo II, Artur pour les intimes, en fait partie. Cet artiste, petit-fils du peintre Real Bordalo, utilise et transforme les déchets et produits de la surconsommation dans ses oeuvres de streetart pour faire passer un message et vient d’inaugurer l’exposition Accord de Paris à la galerie Mathgoth dans le 13 ème arrondissement. La production excessive de “choses” qui engendre une production constante de déchets et de ce fait une dégradation de l’environnement sont au coeur du travail de Bordalo II qui souhaite contribuer à la lutte pour une meilleure planète à travers ses oeuvres de street art et désormais dans les galeries. Anna pour Lisbob a eu l’honneur d’être invité par Bordalo II lors du vernissage de son exposition Accord de Paris à la galerie Mathgoth dans le 13ème arrondissement. L’artiste portugais du moment nous livre une interview exclusive sur son travail, ses engagements pour la planète, et invite les lecteurs de Lisbob a son exposition qui se déroule du 26 janvier au 6 mars à Paris.

© Miguel Portelinha

© Miguel Portelinha

Lisbob : Cher Artur, avant tout merci d’avoir invité Lisbob à ce vernissage, c’est un grand honneur, et surtout un pur bonheur de découvrir tes créations en avant-première. Après Lisbonne en novembre 2018, pourquoi avoir choisi Paris pour cette 8ème exposition ?

Bordalo II : Je voulais depuis toujours exposer à Paris et c’est la Galerie Mathgoth qui nous a convié à y venir.

                                                                                                            

© Miguel Portelinha

© Miguel Portelinha

Lisbob : Peux-tu nous en dire un peu plus sur cette expo ?

Bordalo II : Paris est Pôle Culturel de choix et de poids, la ville parfaite pour cette exposition.       

 

© Miguel Portelinha

© Miguel Portelinha

Lisbob : Qui a choisi le nom de l’Exposition “Accord de Paris” ? 

Bordalo II : L’idée est de moi, le nom m’est venu tout naturellement, comme une évidence.

 

© Miguel Portelinha

© Miguel Portelinha

 

Lisbob : Pourquoi ce nom, très en rapport avec l’actualité, ton travail et valeurs ? Que peux-tu nous dire là-dessus ?

Bordalo II : L’Art est une formidable plateforme de communication. À travers mon travail, j’entends confronter mon public avec la réalité, et le faire s’interroger sur ses habitudes de consommations. Pas à pas, je veux qu’il prenne conscience de la réalité et des conséquences de ses actes.

 

© Miguel Portelinha

© Miguel Portelinha

 

Lisbob : Ton équipe est formidable, joyeuse et solidaire, vous travaillez ensemble depuis longtemps ?

Bordalo II : Depuis très, très, longtemps. (Sourire)

 

Lisbob : Quel est le secret de cette fantastique organisation qui te permets de monter tes pièces, grandes ou petites, en si peu de temps ?

Bordalo II : Il y a beaucoup de travail préparatoire et de pré-production, beaucoup d’implication et de dévouement de mes équipes, avec une grande part de « freestyle » qui me/nous caractérise.



© Miguel Portelinha

© Miguel Portelinha

Lisbob : Ici tout est brut de bêton, quelle est l’histoire de cet endroit de 700m 2 où tu as choisi d’exposer ?

Bordalo II : Ce sera bientôt un supermarché, j’ai trouvé ce contraste et confrontation de 2 mondes, révélateur et très inintéressant.



© Bordalo II

© Bordalo II

Lisbob : Tu as choisi le Lion comme pièce maîtresse de l’exposition, quel est ton attachement à cet animal que l’on retrouve beaucoup dans ton travail ?

Bordalo II : Cette pièce maîtresse m’est apparu naturellement comme l’évident symbole de cette exposition et le message qu’elle véhicule.

 

© Miguel Portelinha

© Miguel Portelinha

C’est une pièce de ma série « HALF HALF »,qui symbolise parfaitement l´âme de mon travail, car elle utilise du plastique à l’état « naturel », confronter à la même matière à l’état « originel »

© Miguel Portelinha

© Miguel Portelinha

Lisbob : Quel est ton animal préféré ?

Bordalo II : Je les aime tous !

© Miguel Portelinha

© Miguel Portelinha

Lisbob : Pourquoi ?

Bordalo II : Parce qu’indépendamment de la passion et de l’amour, l’important est le respect de TOUS les êtres vivants.

 

© Raymesh Cintron curated by Justkids

© Raymesh Cintron curated by Justkids

 

Lisbob : Ton art de recycler les déchets est en pleine symbiose avec les objectifs des « Accords de Paris ». Que penses-tu de la situation actuelle et de l’avancé de cet Accord ? 

Bordalo II : Les Accords de Paris touchent beaucoup des points clefs qui sont indispensables à la continuation de la vie sur la Terre … mais il y a encore et tellement à faire…. (Grimace)



© Bordalo II

© Bordalo II

 

Lisbob : Quel message as-tu envie de faire passer avant tout à ton public à travers ton travail ?

Bordalo II : Le message passe par la reproduction d’images de la nature, dans ce cas les animaux, construis avec ce qui les tue : les déchets, la pollution, le gâchis et les contaminations.

 

© Bordalo II

© Bordalo II

Lisbob : Qu’est ce qui t’inspire le plus dans ton travail ?

Bordalo II : Ma plus grande source d’inspiration est le monde qui m’entoure.

 

© Raymesh Cintron curated by Justkids

© Raymesh Cintron curated by Justkids

 

Lisbob : En quoi la France pourrait s’inspirer du Portugal dans le cadre de la lutte contre la pollution ?

Bordalo II : Dans la Communauté Européenne, les valeurs sont très identiques, c’est surtout les autres grosses puissances qui pourraient s’inspirer de l’Europe.  Il y a encore malheureusement, beaucoup de travail à faire et de chemin à parcourir.

© Miguel Portelinha

© Miguel Portelinha



Lisbob : Ta carrière a commencé en 1987 avec une envolée depuis 2011. Ton expo de novembre 2018 à Lisbonne a attiré 27 000 visiteurs en à peine 1 mois. Aujourd´hui tu exposes à Paris, après avoir pu montré ton travail à Madrid, en Allemagne et aux États-Unis. Toutes tes œuvres ont été vendues en moins de 2h, le public est en admiration devant ton travail : comment te sens-tu ?

Bordalo II : La partie commerciale est loin d´être la plus importante pour moi. Je suis surtout très content que les gens comprennent et apprécient mon travail.

© Miguel Portelinha

© Miguel Portelinha

Lisbob : Quels sont tes prochains projets et agenda 2019?

Bordalo II : J’ai un agenda très, très remplis de…. SURPRISES (rires)

 

© Miguel Portelinha

© Miguel Portelinha

 

Lisbob : Un dernier mot pour les lecteurs de Lisbob et tous les français qui ont quitté la France et se sont installés à Lisbonne ?

Bordalo II : Le climat au Portugal est bien meilleur qu’à Paris à cette période de l’année, je les comprends ! (Rires). Je les invite à venir faire un saut à l’exposition à la Galerie Mathgoth à Paris lors d’un retour en France. L’entrée est gratuite !

 

© Raymesh Cintron

© Raymesh Cintron

Lisbob : Merci Artur pour ton invitation à cette avant-première, et pour cette interview exclusive pour Lisbob et à bientôt sur Lisbonne.

Bordalo II : Merci à Lisbob et à bientôt.


L’exposition “Accord de Paris” se déroule du 26 janvier au 6 mars à Paris à la Galerie Mathgoth dans le 13 ème arrondissement. L’entrée est gratuite.

Interview réalisé par Ana pour Lisbob


Découvrez la bibliothèque de LisBob : des guides dédiés à l’expatriation


bob-expats-portugal-vivre-lisbonne.png

Lisbob est l’assistant des expatriés au Portugal : découvrez comment il peut vous aider