Épiphanie : Vale de Salgueiro, le village portugais qui fait fumer les enfants pour "célebrer la vie"

Les célébrations de l'Epiphanie dans le village portugais de Vale de Salgueiro mettent en avant une tradition qui provoque chaque année un tollé parmi les étrangers: les parents encouragent leurs enfants, certains âgés de 5 ans, à fumer des cigarettes. D'où vient cette tradition dans ce village situé à 450km au nord de Lisbonne? Qu'en pensent les locaux ? Bob, l'Assistant Personnel des Expats vous dit tout.

 

Une tradition millénaire

Les habitants disent que la pratique a été transmise depuis des siècles comme une « célébration de la vie » liée à l'Épiphanie chrétienne et le solstice d'hiver - mais personne ne sait exactement ce que cela symbolise ou pourquoi les parents achètent les paquets de cigarettes pour leurs enfants et les encouragent à fumer.

Les célébrations de deux jours, qui commencent au vendredi et se terminent samedi par une messe, comprennent des danses autour de feux de joie, des joueurs de cornemuse jouant des musiques traditionnelles et un «roi» élu qui distribue à volonté vins et collations abondantes.

L'âge légal pour acheter du tabac au Portugal est de 18 ans, mais rien n'interdit aux parents de donner des cigarettes et les autorités portugaises n'interviennent pas pour arrêter la pratique.

 

Des locaux qui perpétuent la tradition

Guilhermina Mateus, une propriétaire de café de 35 ans, cite la « tradition » pour justifier le fait qu'il donne des cigarettes à sa fille.

"Je ne peux pas expliquer pourquoi, je ne vois aucun mal à cela parce qu'ils ne fument pas vraiment, ils inspirent et expirent immédiatement, bien sûr", a déclaré Mateus samedi. "Et ce n'est que pendant ces jours-ci, aujourd'hui et demain. Après ils ne demandent plus jamais de cigarettes."

cigarette-child-enfant.jpg

 

Des origines païennes et romaines

Jose Ribeirinha, un écrivain qui a publié un livre sur les festivités de Vale do Salgueiro, a déclaré que les racines de la tradition sont inconnues, mais peuvent avoir des liens avec la célébration de la renaissance de la nature et de la vie humaine. Il explique que le village est dans une région qui adhère à de nombreuses traditions datant de l'époque païenne. Ainsi depuis l'époque romaine, pendant la période du solstice d'hiver, les villageois ont pris la liberté de faire des choses peu ordinaires et qui ne sont pas tolérées pendant le reste de l'année.

Ribeirinha estime également que l'isolement relatif du village reculé - 450 kilomètres au nord-est de la capitale Lisbonne - a contribué à maintenir la tradition en vie. Il a déclaré que la région environnante de Tras os Montes "a toujours été la plus éloignée de Lisbonne, la plus " oubliée "."

Le Portugal, comme beaucoup d'autres pays européens, a pris des mesures pour réduire le tabagisme, y compris une interdiction partielle de fumer à l'intérieur.


Restez au courant de l'actualité : Inscirvez-vous gratuitement !