Les visites de Bob au Portugal : Tomar, la ville des Templiers

TOMAR-visiter-couvent-christ.jpg

L'une des meilleures options pour passer un week-end en dehors de Lisbonne est sûrement de partir visiter Tomar. Ancien siège de l'ordre des Templiers, Tomar est une ville qui a su garder beaucoup de charme, en raison de sa richesse artistique et culturelle. La meilleure preuve en est le couvent du Christ, un des ouvrages les plus importants de la Renaissance au Portugal. Situé à 2 heures en train de Lisbonne cette ville est l'une des plus intéressantes à visiter. Que visiter à Tomar ? Comment s'y rendre ? Bob, l'Assistant des Expatriés au Portugal, vous fait visiter Tomar, la ville des Templiers.

 

Comment se rendre à Tomar depuis Lisbonne ?

panneau.jpg

Tomar est située 140 km au nord-est de Lisbonne et est donc plus facilement et rapidement visitée en véhicule de location : il y a environ 1 h 20 de route en prenant l’autoroute à péage A1. La ligne de chemin de fer reliant Lisbonne à Tomar est une ligne régionale (et donc plutôt lente) dont le terminus est à Tomar elle-même. C'est donc facile de visiter Tomar depuis Lisbonne.

Cette ligne ferroviaire est opérée par CP (Comboios de Portugal), la société nationale des chemins de fer portugais. Comme cette ligne est régionale, elle fait de nombreux arrêts avant d’arriver à destination, ce qui lui prends donc au total un tout petit peu plus de 2 heures. Les trajets en train au Portugal sont très bon marché, un ticket aller simple de Lisbonne à Tomar ne coûte que 9,95 €.

tomar.jpg

 

Origine de la ville de Tomar et du château des Templiers

chateau.jpg

Quand on visite Tomar on se rend compte que la vilel est ancienne. Tomar a été fondée en 1160 comme quartier général des Templiers au Portugal et on peut encore y voir parmi les monuments les plus significatifs des Templiers en Europe : le château. Tomar a surtout pris de l'importance au XVe siècle, quand la ville est devenue le centre de l'expansion portugaise sous le règne de Henri le Navigateur.

 

Le couvent de l'ordre du Christ (en portugais : Convento de Cristo) était à l'origine une forteresse templière bâtie au XIIe siècle. Lorsque l'ordre du Temple a été dissous au XIVe siècle, la branche portugaise de l'ordre a été transformée en chevaliers de l'ordre du Christ, qui soutiendront les découvertes maritimes du Portugal du XVe siècle. Le couvent du Christ de Tomar est l'un des monuments historiques et artistiques les plus importants du Portugal. Il est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1983.

 

Art et architecture dans le Couvent de l'ordre du Christ

Le château de Tomar a été construit vers 1160 sur un emplacement stratégique, au-dessus d'une colline et à proximité du fleuve Nabão. Il possède un mur externe défensif et une citadelle (alcáçova) avec un donjon à l'intérieur. Le donjon, une tour centrale à vocation résidentielle et défensive, a été introduit au Portugal par les templiers, et celui de Tomar est parmi les plus vieux du pays. Une autre nouveauté apportée au Portugal par les templiers sont les tours rondes dans les murs externes, qui sont plus résistantes aux attaques que les tours carrées. Quand la ville a été fondée, la plupart de ses résidents ont vécu dans des maisons situées à l'intérieur des murs protecteurs du château. Le couvent a été construit pendant le règne espagnol.

TOMAR-visiter-couvent-christ.jpg

La plus belle partie du Couvent du Christ est sans aucun doute la Rotonde. L'église ronde du château, dite la Rotonde, de style roman, a été construite pendant la deuxième moitié du XIIe siècle par les chevaliers du Temple. À l'extérieur, l'église est une structure polygonale fortifiée à 16 côtés, dotée de solides contreforts, de fenêtres rondes et d'un clocher. À l'intérieur, en son centre, se trouve la Rotonde, une structure octogonale reliée par des voûtes à une galerie (déambulatoire). La forme générale de l'église primitive est semblable aux structures rondes de la mosquée d'Omar ou de l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem.

De l'extérieur, la nef rectangulaire est ornée de très nombreux motifs de style manuélin, avec notamment des gargouilles, des pinacles gothiques, des statues et des « cordes » qui rappellent celles utilisées sur les bateaux pendant l'ère des grandes découvertes. Elle est ornée aussi par la croix de l'ordre du Christ et l'emblème du roi Manuel Ier, la sphère armillaire. Une fenêtre énorme visible depuis le cloître de Saint Barbara, nommée la fenêtre de la Chambre du chapitre (Janela font Capítulo), se situe sur le façade ouest de la nef. Elle comprend la plupart des motifs typiques du style manuélin : les symboles de l'ordre du Christ et de Manuel Ier, les cordes, des coraux et des motifs végétaux. Une figure humaine au milieu de la fenêtre représente probablement le concepteur, Diogo de Arruda. Cette fenêtre du couvent constitue un des chefs d'œuvre de la décoration de style manuélin. Le couvent du Christ comporte au total, huit cloîtres, construits entre le XVe et le XVIe siècle. Tous les styles s'y côtoient du gothique, au manuélin, renaissant au néoclassique.

4.jpg

 

Aqueduc des Pegões

L'aqueduc des Pegões (portugais : aqueduto dos Pegões) ou aqueduc du couvent du Christ (aqueduto do Convento de Cristo) a été construit pour l'alimentation en eau du couvent de l'Ordre du Christ (Convento de Cristo) à Tomar, Portugal, inscrit depuis 1983 sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco. La construction de l'aqueduc, commencée en 1593, sous le règne de Philippe Ier du Portugal, sous la direction de Philip Terzio, architecte du roi, a été achevée en 1614 par Pedro de Fernando Torres. Si on prend la décision de visiter Tomar il faut passer par l'aqueduc.


 

Dans sa partie aérienne, l'aqueduc, d'une longueur d'environ 6 km, comporte 58 arches en plein cintre, soutenues, au passage d'une profonde vallée, par 16 arches en ogives, le tout lié par des piliers de maçonnerie formant deux grands ponts-aqueducs, dont un à deux niveaux, haut de plus de 30 m. Aux extrémités se dressent deux édifices couverts d'une coupole, abritant chacun un bassin de décantation.

 

Synagogue de Tomar

La Synagogue de Tomar est une synagogue située dans le centre historique de la ville de Tomar au Portugal. C'est la synagogue de l'époque médiévale la mieux conservée du pays et abrite actuellement un musée juif. La synagogue de Tomar a été construite au milieu du XVe siècle dans le quartier juif de la ville. En 1985, des fouilles dans un bâtiment adjacent révélèrent les vestiges d'un mikvé (bain rituel).

tomar-synagogue.jpg

Avec l'expulsion et les conversions forcées des juifs portugais en 1496, la synagogue servit de prison, d'église et plus tard comme entrepôt. En 1921 le bâtiment est déclaré monument historique. Dans les années 1930, le propriétaire, un intellectuel polonais, restaura le bâtiment et en fit don au gouvernement portugais à la condition qu'il soit transformé en musée.

Depuis 1939, la synagogue abrite le Musée juif Abraham Zacuto du nom d'un célèbre scientifique de l'époque. On peut y trouver plusieurs pierres tombales médiévales de l'ensemble du pays. Parmi ses meilleures pièces on peut y voir une plaque de l'ancienne synagogue de Lisbonne datant de 13081.

 

Bonus : Le Musée de l'Allumette

allumette-tomar-visiter-1.jpg

Oui, Tomar est aussi connue pour posséder la plus grande collection d'allumettes d'Europe ! Situé à quelques pas de la gare, près de 43 000 pièces aux designs, couleurs et formats différents, patiemment collectées depuis le début des années 1950 par son excellentíssimo Senhor Aguiles Mota Lima. Visiter Tomar c'est aussi s'imprégner des particularités locales !

allumette-tomar-visiter-2.jpg

Le musée possède 7 salles et une collection sinon intéressante comme les collections de certains musées, tout au moins fascinante et vraiment jouissive à découvrir. La conservatrice du musée se fait un plaisir de raconter l'histoire de son musée dans un très bon français. La visite est gratuite ou en participation libre et l'endroit est totalement accessible en fauteuil roulant.

Crédit Photos: @beunephotography


bob-assistant-expats.JPG

Bob est l'Assistant des Expatriés à Lisbonne et au Portugal.

Inscrivez-vous : c'est gratuit !