Passer sa retraite en Espagne : tout savoir pour partir vivre sa retraite en 2019

bibliotheque lisbob banniere.jpg

Partir vivre sa retraite à l’étranger et notamment en Espagne est un rêve qui touche beaucoup de personnes et dont le nombre de rêveurs s’accroît chaque année. Chacun pour des raisons différentes, quitter son pays d’origine pour s’installer ailleurs et y prendre sa retraite est un projet d’expatriation qui a tendance à être de plus en plus répandu, qui plus est dans une Union Européenne qui facilite les démarches. Dans ces pays qui attirent les retraités de tous pays, l’Espagne tient une très bonne position qui ne cesse de se confirmer depuis maintenant quelques décennies, notamment du fait de sa proximité géographique et de son climat plus agréable. Mais au-delà de l’aspect pratique, l’Espagne possède beaucoup d’atouts qui tapent dans l’œil de toutes les personnes qui souhaitent y passer leur retraite. Sécurité, nourriture, patrimoine, coût de la vie : l’Espagne a plus d’un atout pour conquérir le cœur des retraités européens et peut-être le vôtre. Cependant et comme dans tout projet d’expatriation, des nombreuses questions viennent à l’esprit.

 

-       Où passer sa retraite en Espagne ?

-       Quelle fiscalité pour les retraités étrangers en Espagne ?

-       Quel budget pour vivre sa retraite en Espagne ?

-       Quelles sont les formalités administratives ?

-       Quels sont les avantages et inconvénients de passer sa retraite en Espagne ?

-       Comment avoir accès aux soins en tant que retraité étranger en Espagne ?

Et bien d’autres questions qui sont tout à fait normal voir même rassurant de se poser : cela prouve que vous ne souhaitez pas rater le coche et faire les choses à l’envers, et vous avez compris qu’une bonne préparation est la clé d’une expatriation réussie en Espagne, qui plus est pour y passer sa retraite. Dans ce guide, Lisbob tente de répondre aux questions essentielles concernant la retraite en Espagne. De la simple idée notée sur un cahier jusqu’au farniente sur les plages espagnoles, il n’y a que quelques obstacles, comme celui de la langue, que nous nous efforcerons de lever pour vous afin que puissiez envisager votre projet de partir vivre votre retraite en Espagne sereinement. Lisbob, l’assistant des expatriés en Espagne, vous dit tout pour passer sa retraite en terre espagnole. Venga !

Passer sa retraite en Espagne : tout savoir pour partir vivre sa retraite en 2019

Passer sa retraite en Espagne : tout savoir pour partir vivre sa retraite en 2019

Où partir vivre sa retraite en Espagne ?

 

Si vous n’avez jamais visité l’Espagne, alors permettez-nous de vous conseiller d’aller de ce pas réserver un billet d’avion ou de train pour venir voir et ressentir de vous-même la vie en Espagne. Le choix de la région espagnole dans laquelle on décide de partir vivre sa retraite est important, et l’Espagne est un pays qui propose de nombreuses régions et villes différentes qui offrent des contrastes saisissants. La Galice n’a rien à voir avec l’Andalousie, qui est elle-même différente de la Catalogne, ou encore même du Pays Basque. Quelle est la meilleure région pour vivre en Espagne ? LisBob a tenté de regrouper l’essentiel de ce qu’il faut savoir pour vivre sa retraite dans chaque région d’Espagne. Bien sûr, chacun doit se faire sa propre opinion en y venant mais certaines tendances se détachent entre chaque région. Il ne tiendra qu’à vous de découvrir et goûter à chaque région et, selon votre projet, choisir celle qui vous conviendra le mieux afin d’être un retraité heureux.

L’Espagne est une destination très en vue des retraités étrangers

L’Espagne est une destination très en vue des retraités étrangers

Vivre sa retraite à Madrid

 

Madrid est la capitale de l’Espagne. Gigantesque mégalopole, c’est l’une des plus grandes villes d’Europe. La capitale espagnole a toujours été une ville à la mode et le centre d’une activité florissante. Tant sur le point économique que culturel, Madrid est bien l’une des villes qui présente le plus de dynamisme en Espagne. Le temps est un critère à prendre en compte : Madrid se trouve dans le centre du pays et les hivers peuvent y être froid. Néanmoins, les étés sont plutôt chauds et secs. Côté infrastructures de santé, Madrid possède évidement tout le nécessaire afin d’offrir des soins de qualité. Passer sa retraite à Madrid c’est l’assurance d’être soigné comme il se doit.

 

La capitale espagnole regorge d’activités culturelles, sportives et festives. Les amateurs de football seront comblés, tandis que les nombreux marchés disponibles raviront les afficionados de bonne bouffe. Pour y passer sa retraite, Madrid pourra être trop bruyante ou trop chère. En effet, les prix de l’immobilier sont parmi les plus élevés d’Espagne. EN revanche, c’est la ville qui offrira le plus de choix dans l’offre de services, notamment de soins médicaux, et qui possède l’aéroport avec le plus de destinations.

Madrid est tout simplement une capitale bouillonnante d’activité

Madrid est tout simplement une capitale bouillonnante d’activité

Vivre sa retraite à Barcelone et dans la région Catalogne 

 

Barcelone est la deuxième plus grande ville du pays. Capitale de la région Catalogne, Barcelone peut s’enorgueillir de proposer une offre culturelle extrêmement variée, héritage des Jeux Olympiques de 1992 qui ont transformé la capitale catalane pour toujours. Proche de la France, la ville possède tout le confort nécessaire en termes de services et de soin. Par contre, le tourisme de masse n’a pas épargné Barcelona et les retraités pourront trouver la vilel trop bruyante ou avec trop de touristes. 

 

Une alternative peut-être de s’éloigner de Barcelone, dans des villes comme Girona ou bien Tarragona. Ces villes de taille moyenne ne manquent pas pour autant d’équipements pour les retraités, et permettent de profiter des avantages de la Catalogne, les touristes en moins. Les plages mondialement réputées raviront les retraités en quête de farniente sous le soleil, et les montagnes proches combleront les amateurs de balade en altitude.

 

La Catalogne est une région qui possède une langue, le catalan, est dont les habitants peuvent paraître fermés de prime abord. En mettant de côté les histoires internes de volonté indépendantistes, la Catalogne a toujours eu cette fierté liée à sa riche histoire et patrimoine, parfois dans la douleur. Ne soyez donc pas surpris si vous avez besoin d’un peu de temps pour être accepté entièrement, mais le jeu en vaut la chandelle.

Barcelone est une ville recherchée pour y passer sa retraite

Barcelone est une ville recherchée pour y passer sa retraite

Vivre sa retraite en Andalousie

 

L’Andalousie est la région autonome la plus au sud de l’Espagne continentale. Connue pour son temps sec et chaud l’été, l’Andalousie et sa capitale Séville font partie des régions les plus typiques d’Espagne. Le flamenco, preuve vivante de ce patrimoine culturel, est né ici et les femmes d’aujourd’hui perpétuent la tradition. L’Andalousie propose de nombreuses villes à visiter : Cadiz, Grenade, Malaga ou encore Cordoue. 

 

 

Attention aux températures qui peuvent facilement grimper au-delà des 40º pendant l’été. Certains retraités sensibles aux chaleurs devront prendre les précautions nécessaires et bien s’équiper. Le long de la côte méditerranée, l’air y est un peu moins sec et la brise permet de supporter les chaleurs estivales. L’été d’ailleurs, c’est la période préférée des retraités pour fuir la chaleur (et les touristes) et aller se rafraichir dans le nord de l’Espagne.

 

Toutes les grandes villes citées précédemment, ainsi que bien évidement la capitale Sevilla, possède tous les équipements de santé nécessaires pour offrir des services de soins de très bonne qualité. Pour rappel le système de santé public espagnol est reconnu comme l’un des meilleurs du monde.

 

Passer sa retraite en Andalousie peut être une bonne option si la chaleur n’est pas un inconvénient

Passer sa retraite en Andalousie peut être une bonne option si la chaleur n’est pas un inconvénient

Vivre sa retraite dans la région de Valencia

 

De plus en plus d’expatriés et de retraités choisissent de partir vivre leur retraite dans la région de Valencia. Des prix accessibles, la proximité de plages magnifiques, la multitude d’aéroports, et la nature à portée de main sont les atouts de cette région valencienne. Alicante, Benidorm, Castellon de la Plana ou bien encore Gandia, la région de la communauté valencienne (ou pays valencien) possède un patrimoine riche et encore sous-estimé. Toutes ces villes bénéficient d’activités et d’équipement de santé nécessaires pour bien y vivre sa retraite. La nature est omniprésente dans la région de Valencia. Nous pensons notamment au Parc Natural de la Serra Calderona, au Parc Naturel de l’Albufera ou bien à celui de la Serra d’Irta.

 

Il n’est pas rare de trouver des biens immobiliers à la moitié du prix au mètre carré comparé à Madrid ou Barcelone, et la région de Valencia bénéficie de la proximité de la mer et de la montagne. Cette région est de plus en plus recherchée notamment par les retraités. La capitale de la région, Valencia, est en passe de devenir une métropole de renommée mondiale avec des prix de l’immobilier toujours bas.

 

L’arrière-pays valencien est une zone encore préservée du tourisme et de la consommation de masse, à mi-distance entre les deux grandes villes du pays et de leurs aéroports, et offrira aux retraités de nombreuses opportunités pour y passer des jours paisibles.


La ville de Valencia et sa régions sont de plus en plus recherchés par les retraités français

La ville de Valencia et sa régions sont de plus en plus recherchés par les retraités français

Quelle fiscalité pour les retraités étrangers en Espagne ?

 

La fiscalité des retraités étrangers est un critère très important au moment de prendre sa décision de partir vivre sa retraite en Espagne. En effet, bien que l’Espagne fasse partie de l’Union Européennes, le pays possède des lois et des règles qui lui sont propres. Mieux, chaque région possède une certaine autonomie fiscale sur certains sujets.

 

Au niveau des obligations, tout retraité étranger s’expatriant en Espagne doit déclarer l’intégralité de ses revenus, dont les pensions de retraite, au fisc espagnol. Un ressortissant étranger sera considéré comme résident fiscal espagnol s’il réside plus de 183 jours dans l’année en Espagne. Il existe cependant depuis 1995 une convention fiscale signée entre la France et l’Espagne afin d’éviter la double-imposition des retraités. Les pensions du secteur public versées depuis la France restent imposables en France, alors que le restes des revenus est imposable en Espagne. À noter que les retraités français en Espagne bénéficient de l'exonération de la CSG et de la CRDS.

 

L’Espagne possède aussi une fiscalité immobilière qui lui est propre et qui est différente que celle que l’on peut trouver en France. Ainsi, la fiscalité immobilière varie selon que le contribuable est ou non résident en Espagne. Par exemple, un propriétaire d’un bien en résidence principale se voit exonéré d’impôt sur les revenus locatifs. Les non-résidents bénéficient quant à eux d'un taux d'imposition sur leur bien de 19% en 2019. En France la fourchette se situe entre 25 et 41% selon la tranche d'imposition sur les revenus. Selon que l'on soit ou non résident espagnol et l'usage que l'on fait de son bien immobilier, le montant de l'impôt et des taxes varie fortement. Aussi, la région autonome dans laquelle se trouve le bien influence la fiscalité immobilière. Quoiqu’il en soit, la fiscalité y sera plus attractive qu’en France.

 

Il faut bien calculer les différents impôts avant de passer sa retraite en Espagne

Il faut bien calculer les différents impôts avant de passer sa retraite en Espagne

Quel budget pour vivre sa retraite en Espagne ?

 

La question du budget pour partir vivre sa retraite en Espagne est l’une des premières qui vient à l’esprit et c’est bien sûr l’une des plus importantes. Le calcul de son budget pour vivre une retraite convenable en Espagne est une étape importante afin de voir si celui-ci est réalisable ou bien s’il faut revoir ses plans. Bonne nouvelle, l’Espagne est un pays qui a un coût de vie en moyenne 20 % inférieur qu’en France. Bien évidemment dit comme cela ce chiffre ne veut rien dire car les différences de prix dépendent fortement de la catégorie de produit. Par exemple :

 

-       Le carburant coûte moins cher qu’en France, avec en Mai 2019 un prix de 1.35 € le litre ;

-       Les cigarettes coûtent moins cher, avec un paquet à moins de 5 €. ;

-       Manger dehors coûte moins cher, avec des menus à 7 € ;

-       La nourriture est moins chère qu’en France ;

-       Les produits d’hygiène et ménagers sont moins chers ;

-       L’électricité est l’une des plus chères d’Europe et les logements sont dans la globalité mal isolés ;

-       La TVA est à 21 %.

 

Chaque retraité devra donc calculer son budget selon ses différents postes de dépense.

Attention au calcul de votre budget avant de passer votre retraite en Espagne

Attention au calcul de votre budget avant de passer votre retraite en Espagne

Quelles sont les formalités administratives pour passer sa retraite en Espagne ?

 

Afin de partir vivre sa retraite en Espagne, il est nécessaire de s’affranchir de nombreuses démarches administratives dont certaines commencent bien avant de commencer les cartons. Aussi, chaque retraité devra établir une liste personnelle de chaque service et organisme qu’il devra contacter. Avant de quitter le pays d’origine, il sera nécessaire pour chaque retraité de contacter :

 

-       Sécurité sociale ;

-       Impôts ;

-       Services (eau, gaz, internet, électricité) ;

-       Mutuelle…

 

Une des erreurs de « débutant » et de ne pas se renseigner sur les possibilités d’annuler ses abonnements comme internet par exemple. Certaines personnes se retrouvent engagées sur une durée longue à devoir régler 40 € par mois pendant 2 ans, et pour rien. Il faut alors bien faire attention à envoyer les lettres et courriers de résiliation en temps et en heure.

 

Lisbob vous aide et à rédiger à l’avance les courriers à envoyer aux différents services afin de partir vivre votre retraite sereinement. Ils sont disponibles dans notre guide sur la retraite.

 

Le véhicule est aussi un point important lors de la préparation de sa retraite en Espagne. En effet, il existe une obligation d’immatriculer votre véhicule et de changer les plaques étrangères pour des plaques espagnoles. Cette démarche n’est pas forcément compliquée mais il faut s’y prendre à l’avance, avant même son départ en Espagne, Au niveau du permis de conduire également chaque expatrié aura une obligation : celle de l’échanger pour un permis espagnol. Cette démarche administrative, appelée le Canje, vous permettra d’être en règle et de rouler sereinement.

 

Une fois sur place, vous aurez également un ensemble de démarches administratives à effectuer afin de pouvoir vivre sereinement votre retraite en Espagne. NIE, Certificat de Résident Citoyen Européen, inscription au registre consulaire : nombreuses sont les formalités à faire avant de se considérer pleinement comme retraité expatrié en Espagne. Lisbob vous aide avec ses différents guides qui vous aiguilleront dans les démarches à remplir et qui peuvent parfois s’avérer longues et coûteuses sans une bonne préparation.


Quels sont les avantages et inconvénients de passer sa retraite en Espagne ?

 

Malgré le fait que l’Espagne présente de nombreux atouts pour attirer les retraités du monde entier, il n’en reste pas moins que le pays de la tauromachie possède des contrastes assez forts dans certains domaines avec ses voisins européens, notamment en matière de santé ou bien de nourriture. Chacun y trouvera des avantages et des inconvénients et comme le proverbe le dit, les goûts et les couleurs….

 

Avantages de partir vivre sa retraite en Espagne :

 

-       Météo : L’Espagne possède une météo dans l’ensemble ensoleillée et qui permet de profiter de l’extérieur pendant un bonne partie de l’année. Attention cependant pour certains retraités car dans certaines régions d’Espagne, les étés peuvent être très chauds (Andalousie, Murcia), et les hivers très froids et humides (Galice, Extremadura). Il ne faut pas oublier que l’Espagne est un pays au climat qui reçoit 2 types de climat, Atlantique et Méditerranéen.

 

Météo en moyenne à Madrid :

Météo moyenne à Barcelona :

-       Coût de la vie : Comme déjà dit précédemment, l’Espagne a un coût de vie en moyenne 20 % inférieur à celui que l’on peut trouver en France. Chaque retraité ira de son petit calcul selon ses postes de dépense personnels afin de voir quel gain de pouvoir d’achat il a vraiment, mais en moyenne le coût de la vie est moins élevé en Espagne que dans d’autres pays européens.

  

-       Santé : L’Espagne possède de très bons docteurs et de très bonnes universités hospitalières. En effet, le pays est souvent classé dans les meilleurs au monde en ce qui concerne le système de santé public, preuve en est l’espérance de vie des espagnols. Cependant, le système de soins public en Espagne souffre depuis la crise d’un déficit tant en termes de personnels que de fonds. Il n’est pas rare de devoir attendre plusieurs mois avant d’avoir une consultation et nombreux sont les retraités qui sont surpris par ce système. Une assurance santé privée sera recommandée afin de gagner en temps et en sérénité. 

 

Le système de santé public d’Espagne est réputé comme l’un des plus performants au monde

Le système de santé public d’Espagne est réputé comme l’un des plus performants au monde

 

Inconvénients de partir vivre sa retraite en Espagne

 

-       Logement : Même si l’immobilier est moins cher que dans d’autres pays et que nombreux sont les retraités qui trouvent leur bonheur, il est important de noter que les logements espagnols ne sont pas réputés pour être parmi les mieux isolés du monde ! En effet, il n’est pas rare de devoir lutter avec des portes ou fenêtres mal encastrées, et à l’inverse il est difficile de trouver un logement avec chauffage central. Avant tout achat immobilier, il est important de prendre en compte ce critère avec notamment le certificat énergétique et l’orientation du bien face au soleil.

 

 

-       Langue : Lorsque que l’on approche ou que l’on a atteint l’âge de la retraite, apprendre une nouvelle langue ne fait peut-être pas partie de ses priorités. En effet, il est compréhensible d’être moins motivé à l’idée de devoir « retourner à l’école » et repartir de zéro avec une nouvelle langue. L’erreur de débutant est de penser que l’espagnol et le français sont presque similaires, mais à l’oral la différence s’entendra de suite et de nombreux retraités pourraient se laisser décourager par la difficulté à comprendre l’accent espagnol. Courage cependant, les racines latines feront que l’espagnol est tout de même plus simple à apprendre pour nous que le chinois.

 

Arrivé à un certain âge, l’apprentissage d’une nouvelle langue peut s’avérer compliqué

Arrivé à un certain âge, l’apprentissage d’une nouvelle langue peut s’avérer compliqué

 

Comment avoir accès aux soins en tant que retraité étranger en Espagne ?

 

Les retraités étrangers sont de plus en plus nombreux à se laisser tenter de partir vivre leur retraite en Espagne, mais la question de l’accès aux soins quand on est retraité étranger revient régulièrement. Les doutes et questions sur la prise en charge en matière de santé pour les retraités en Espagne sont parfois un frein et le cap de l’expatriation est difficile à franchir. Les retraités du régime français bénéficient toujours de la Sécurité Sociale. En effet une cotisation d’assurance maladie de 3.2% continue d’être prélevée par la Sécurité Sociale française sur les retraites privées. Pour avoir accès au système de soins public espagnol vous avez l’obligation de vous enregistrer à l’équivalent espagnol de la Sécurité Sociale pour la maladie. 

Les retraités français qui choisissent de s’expatrier en Espagne peuvent gratuitement transférer sur le système de santé public espagnol leurs droits à Sécurité Sociale française. Ils conservent l’intégralité des droits et avantages de la Sécurité Sociale française en Espagne. 

 

Voici la liste des cotisations qui ne sont pas prélevées pour les retraités domiciliés hors de France : CSG, CRDS. On comprend mieux l’attrait des retraités européens pour l’expatriation sous le soleil.




Découvrez la bibliothèque de Lisbob !


Lisbob est l’assistant des expatriés en Espagne : découvrez comment il peut vous aider !